A la Une

Groenewegen se révèle sur les Champs

Prometteur depuis son arrivée chez les pros, Dylan Groenewegen a franchi un cap supplémentaire en remportant la dernière étape du Tour de France sur les Champs-Elysées. Une nouvelle fois en jaune à Paris, Christopher Froome ajoute un nouveau Tour de France à son palmarès, revenant à seulement une longueur des Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain.

Dans la tradition de ces dernières années, cette ultime étape sur le Tour de France se voyait proposer un faible kilométrage (105 kilomètres) afin de ne pas faire éterniser la longue procession jusqu'à l'entrée sur le circuit final des Champs-Elysées. Après le traditionnel champagne savouré sur la route par l'équipe du maillot jaune et les poignées amicales des concurrents félicitant le vainqueur de ce Tour à suspens, la grande bagarre pour le gain de l'étape put débuter une fois l'entrée sur la plus belle avenue du monde.

Comme le veut la coutume, c'est l'équipe du maillot jaune qui fit son entrée sur les Champs-Elysées avant de laisser place à la course avec au programme 9 tours de circuit, tous parcouru à une allure toujours aussi soutenue. C'est Daryl Impey (ORICA-Scott) qui déclencha les hostilités avant de recevoir notamment le soutien de Sylvain Chavanel (Direct Energie), Nils Politt (Team Katusha - Alpecin) ou encore Marcus Burghardt (BORA - hansgrohe).

Résistant un bon moment devant le peloton à une vingtaine de secondes, ce groupe de dix se fit reprendre dans l'avant dernier tour à 10 kilomètres du but. Zdenek Stybar (Quick-Step Floors) tenta de jouer un vilain tour à ses camarades en sortant sur les pavés, un terrain lui rappelant au bon souvenir des classiques flandriennes. Mais avec 5 000 mètres encore à parcourir, la tâche du Tchèque sembla impossible et ce dernier dut se résoudre à voir fondre le peloton sur lui.

Etant nombreux à ne pas avoir encore gagné sur ce Tour de France, les sprinteurs voyaient là une ultime chance de sauveur leurs trois semaines de course depuis l'abandon de Marcel Kittel (Quick-Step Floors). Finalement, ce fut Dylan Groenewegen (Team LottoNL-Jumbo), jeune espoir du sprint mondial qui s'imposa au nez à et à la barbe de coureurs chevronnés comme André Greipel (Lotto-Soudal) revenu comme un boulet de canon mais qui ne remportera pas de bouquet sur cette édition, une première pour l'allemand depuis 2010.

Vainqueur il y a deux jours, Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) décrocha un nouvel accessit en prenant la troisième place de cet emballage final toujours aussi impressionnant. Malgré sa petite seconde de retard, Mikel Landa et sa formation Sky ne bougèrent pas la moindre oreille pour tenter de mettre sur le podium l'espagnol, 4e à 1 seconde de Romain Bardet (AG2R La Mondiale).

Avec le maillot jaune de Christopher Froome dans ses rangs, l'équipe britannique avait déjà décroché le gros lot pour celui qui revient à seulement une victoire du club des quatre : Jacques Anquetil, Edddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain, tous quintuple vainqueur de la grande boucle. Un nouveau tour remporté par le leader de la Sky mais sans avoir cette fois écrasé la course, faisant seulement la différence dans les chronos. Pour preuve, le natif de Nairobi remporte là son premier succès de la saison ! Pas de quantité, seulement la qualité...

Dernières Biographies

Démare Arnaud

Démare Arnaud

Champion du Monde Espoir en 2011, Arnaud Démare confirma dés sa première saison chez les pros en remportant la Vattenfall Cyclassics. L'année suivante, il enrichit son palmarès avec plusieurs victoires au compteur mais c'est en 2014 qu'il retrouva le haut de l'affiche avec un titre de Champion de France. Maillot tricolore sur le dos, il passa un peu au travers de sa saison 2015.

Toutefois, le sprinteur Picard repartit de plus belle en remportant Milan-SanRemo 2016, une première pour la France sur un Monument depuis Laurent Jalabert en 1997 ! L'année suivante, il joua encore les premiers rôles sur les Classiques en terminant 6e de Milan-SanRemo et de Paris-Roubaix.

[Voir la Fiche Coureur]

Stybar Zdenek

Stybar Zdenek

Triple Champion du Monde de Cyclo-Cross (2010, 2011 et 2014), Zdenek Stybar réussit parfaitement son passage sur la route. Toutefois, sa première année servit de transition pour totalement s'adapter à cette nouvelle discipline et où il se mit en évidence en prenant la 3e place finale des Quatre Jours de Dunkerque. Ce sera d'ailleurs sur cette même épreuve l'année suivante qu'il débloqua son compteur chez les professionnels lors de la 4e étape.

Désormais aguerri dans sa nouvelle discipline, il remporta l'ENECO Tour 2013 mais également une étape sur le Tour d'Espagne. Il se mit également en évidence sur Paris-Roubaix, la course de ses rêves, en prenant la 6e place. Il brillera d'ailleurs les saisons suivantes sur l'Enfer du Nord en terminant 5e en 2014 puis 2e en 2015 et 2017.

Champion National sur route en 2014, il décrocha une étape sur le Tour de France 2015. Sa saison 2016 fut moins faste en terme de succès même il il gagna une étape sur le Tirreno-Adriatico.

[Voir la Fiche Coureur]

Porte Richie

Porte Richie

Découvert sur le Tour d'Italie 2010 où il termina Meilleur Jeune et 7e du Classement Final, Richie Porte était dés ses débuts un solide coureur de CLM à l'aise sur les courses par étapes. Par la suite, il développa avant tout ses qualités de grimpeur mais n'arriva jamais à faire mieux qu'une 5e place sur un Grand Tour. En revanche, il accumula les victoires sur les courses par étapes d'une semaine.

Spécialiste de l'effort solitaire au début de sa carrière avec des victoires d'étapes sur les épreuves chronométrées du Tour de Romandie (2010), Tour de Castilla-et-Léon et Tour du Danemark (2011), le coureur Australien remporta sa première épreuve lors du Tour d'Algarve 2012. En 2013, il devint un spécialiste du genre avec la victoire finale sur Paris-Nice et en terminant second du Critérium International, du Tour du Pays-Basque et du Dauphiné-Libéré. En revanche, il connut toujours des jours sans sur les Grands Tours et se contenta de jouer les équipiers de luxe pour Bradley Wiggins puis Christopher Froome sur les routes du Tour de France.

En 2016, il signa chez BMC afin d'avoir le champ libre. Ce changement de rôle s'avéra payant puisqu'il termina 5e de la Grande Boucle, son meilleur classement sur une épreuve de trois semaines. Un réconfort pour celui qui avait connu une grosse désillusion durant le Giro 2015 dont il avait fait le grand objectif de sa saison après un très bon début d'année avec un second triomphe sur Paris-Nice et la victoire en mode préparation sur le Tour du Trentin.

Après avoir longtemps tourné au tour, il s'adjugea le Tour Down Under 2017 sur ses terres. Quelques semaines plus tard, il peaufina sa préparation de la Grande Boucle en remportant le Tour de Romandie.

[Voir la Fiche Coureur]

Classement Saison 2017

Clast Nom Pts
1 G. Van Avermaet 2365
2 A. Valverde 2350
3 M. Kwiatkowski 1485
4 P. Gilbert 1450
5 R. Porte 1295
6 C. Froome 1235
7 T. Dumoulin 1158
8 D. Martin 1125
9 P. Sagan 1100
10 N. Quintana 1070

Prochaines Courses

Date Course Arrivée
29/07 Clásica San Sebastian 2 jours
30/07 RideLondon-Surrey Classic 3 jours
04/08 Tour de Pologne 8 jours
13/08 BinckBank Tour 17 jours
20/08 Cyclassics Hamburg 24 jours
27/08 Bretagne Classic 1 mois
08/09 GP du Québec 1 mois
10/09 GP Montréal 1 mois
10/09 Tour d'Espagne 1 mois
07/10 Tour de Lombardie 2 mois

Derniers Résultats

Date Course Vainqueur
23/07 Tour de France Froome
23/07 #21 Tour de France Groenewegen
22/07 #20 Tour de France Bodnar
21/07 #19 Tour de France Boasson Hagen
20/07 #18 Tour de France Barguil
19/07 #17 Tour de France Roglic
18/07 #16 Tour de France Matthews
16/07 #15 Tour de France Mollema
15/07 #14 Tour de France Matthews
14/07 #13 Tour de France Barguil

Agenda TV

Date Chaîne Course